Click to expand or collapse folder Quatre piliers
Click to expand or collapse folder Séminaire
Click to expand or collapse folder Vocation
Click to expand or collapse folder Activités
Click to expand or collapse folder Anciens
Click to expand or collapse folder Visite

Devenir prêtre...

Devenir prêtre Nos prochaines activités vocationelles


Rencontres "Viens et Vois"
Abbé Silvain Cloutier

"Come and See" Evenings
Fr Westphal



Service de la Pastorale des Vocations Sacerdotales du diocèse de Montréal


Viens
        et Vois flash

BM Source http://www.gsdm.qc.ca/mn/devenirp.htm

 

Histoire

Le Grand Séminaire de Montréal fut fondé en 1840 par les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal à la demande de Monseigneur Ignace Bourget, évêque du diocèse de Montréal. C'est un Grand séminaire de droit diocésain. Cependant, depuis sa fondation, il a toujours accueilli aussi des séminaristes venant des diocèses de la région de Montréal, du Canada et des États-Unis. Le Grand Séminaire a compté et compte encore parmi ses étudiants des scolastiques de diverses communautés religieuses.

Le Grand Séminaire de Montréal est régi par le recteur et son Conseil. Le Conseil des directeurs est responsable des séminaristes durant toute leur formation, c'est-à-dire durant leurs études et leur résidence au Grand Séminaire, ainsi que durant leur stage pastoral en paroisse avant leur ordination au diaconat ou au presbytérat.

Grand Seminaire de Montreal, Canada
Grand Séminaire de Montréal

Une tradition universitaire plus que centenaire

En 1878, le Grand Séminaire de Montréal devint le siège de la Faculté de théologie. Cette Faculté fut d'abord rattachée à l'Université Laval de Québec. En 1925, elle obtint son statut canonique à titre de Faculté de théologie de l'Université de Montréal; elle était déjà reconnue civilement au nombre des Facultés de l'Université de Montréal depuis 1920. Bien que la Faculté de théologie fut toujours mentionnée dans la liste des Facultés de l'Université de Montréal, elle continua d'avoir son siège au Grand Séminaire jusqu'en 1967.

En 1967, pressée par l'évolution rapide de la société québécoise et à l'occasion de réformes générales du système d'éducation au Québec, l'Université de Montréal obtint une nouvelle Charte. En même temps, toutes les fonctions de la Faculté de théologie, soit l'administration et l'enseignement, furent totalement intégrées à l'Université de Montréal. Par ce transfert du siège de la Faculté, se trouvait facilité l'accès aux études théologiques et aux grades universitaires à une plus grande variété d'étudiants et étudiantes, laïcs et religieux. Pour sa part, le Grand Séminaire de Montréal continuera de se spécialiser dans la formation des futurs prêtres.

Fondation d'un Service de vocations d'aînés

En 1969, le Grand Séminaire se dota d'un Service de vocations d'aînés. Ce Service répond aux besoins de personnes d'âges variés qui ont connu un cheminement de vie souvent riche, mais une préparation scolaire inégale. Ces personnes appellent un milieu de formation global à la fois exigeant et souple, capable de tenir compte du rythme de chacun.

Mise sur pied d'une Année d'entrée

En 1976, le Conseil du Grand Séminaire organisa une année d'entrée en théologie. Déjà, les étudiants qui se présentaient avaient normalement obtenu un diplôme d'études collégiales qui comportait deux années d'études philosophiques obligatoires à raison de trois heures par semaine durant quatre semestres. Cependant, il est apparu aux directeurs du Grand Séminaire que la formation philosophique des candidats demandait à être complétée. Aussi le Service des études du Séminaire a-t-il alors introduit des cours de philosophie au programme de l'entrée en théologie.

Devant le nombre accru de demandes d'inscriptions de séminaristes de tous âges aux cours de théologie du Service des vocations d'aînés, ces cours ont été réorganisés de façon à correspondre au nombre de crédits requis dans un programme de baccalauréat en théologie.

Un Institut affilié à l'Université pontificale du Latran en théologie

Le 4 juillet 1979, le Centre de formation théologique du Grand Séminaire de Montréal reçoit son affiliation de la Faculté de théologie de l'Université pontificale du Latran dont le siège est à Rome. Ainsi les étudiants qui satisfont aux exigences d'études requises peuvent recevoir le baccalauréat en théologie de cette Faculté.

Le 18 janvier 1989, sur la recommandation de son Excellence Mgr Pietro Rossano, alors recteur du Latran, la Congrégation pour l'éducation catholique a érigé en Institut le Centre de formation théologique du Grand Séminaire. Au plan des études, le Grand Séminaire fonctionne désormais sous le nom d'Institut de formation théologique de Montréal, nom enregistré dans la province de Québec en 1995. Cette distinction plus nette entre le Grand Séminaire, lieu de formation presbytérale, et l'Institut de formation théologique de Montréal, lieu de formation intellectuelle en philosophie et en théologie, nous a permis d'accueillir plusieurs laïcs parmi nos étudiants depuis 1993.

Notons que depuis 1980, les étudiants qui suivent leurs cours à l'Institut de formation théologique de Montréal sont reconnus admissibles aux prêts et bourses du Service d'aide aux étudiants du ministère de l'Éducation de la province de Québec. Toutes les provinces canadiennes assurent également une aide financière à leurs étudiants qui poursuivent une formation à l'Institut de formation théologique de Montréal.

Un Institut affilié à l'Université pontificale du Latran en philosophie

Depuis septembre 1986, l'Institut offre une deuxième année de philosophie avant les études théologiques. Les cours de ces deux années de philosophie ne sont pas une reprise de ceux du cégep, bien qu'ils puissent traiter de questions déjà abordées à ce niveau. Tant par les objectifs poursuivis que par les méthodes pédagogiques employées, ils se situent au niveau des études supérieures. Ils visent à approfondir le contact de l'étudiant avec les grands philosophes qui ont marqué la pensée humaine au long de son histoire, tout en aidant l'étudiant à dégager une vision cohérente de l'homme et du monde qui l'entoure. 

En plus des cours de philosophie, d'autres cours visent à combler, au plan des connaissances à acquérir, des besoins importants dans la formation d'un futur prêtre: introduction à la Bible, spiritualité, psychologie.

L'Institut de formation théologique de Montréal, affilié également à la Faculté de philosophie de l'Université pontificale du Latran, peut alors octroyer un baccalauréat canonique en philosophie aux étudiants qui satisfont aux exigences d'étude propres à ces deux années de philosophie. Depuis 1992-1993, ce programme est considéré comme équivalent à une majeure civile en philosophie.  En 2008, l'Université pontificale du Latran révise ses programmes afin de les uniformiser avec les autres universités européennes - c'est ce qu'on appelle le Processus de Bologne. Désormais, il faudra trois années pour compléter un baccalauréat canonique en philosophie (90 crédits). L'Institut continuera d'offrir de plein droit, grâce à la loi 278, la majeure civile en philosophie (60 crédits) nécessaire à la formation des prêtres et à l'obtention du baccalauréat canonique en théologie. La formation philosophique que nous offrons continue donc d'être cautionnée par l'Université pontificale du Latran mais l'affiliation avec la Faculté de philosophie, pour ce qui est du bac. canonique en philosophie tel que nous l'avons connu, prendra fin en décembre 2008.

Un lieu de formation pastorale

Depuis la fin des années soixante, les futurs prêtres du Grand Séminaire de Montréal ont commencé à passer quelques heures par semaine dans un lieu d'insertion pastorale (paroissial ou autre), répondant ainsi à un souhait du Concile Vatican II qui demandait que dès leurs études théologiques les séminaristes soient initiés au travail pastoral (cf. O.T. 21). Par la suite, des sessions de pastorale offertes au mois de mai et un temps de stage de pastorale paroissiale à temps plein (après les études théologiques) sont venus compléter cette formation. Ces dernières années, nous avons particulièrement soigné l'accompagnement, la supervision et l'évaluation de ces activités pastorales ainsi que la réflexion théologique qui doit accompagner une telle formation.

En juin 1994, nous sommes devenus membre associé de l'Association of Theological Schools in the United States and Canada (ou ATS). Il s'agit du plus important regroupement d'écoles théologiques en Amérique du Nord. À cette occasion, un représentant de cette association souligna que notre formation pastorale, ajoutée au baccalauréat en théologie, équivalait avantageusement au Master of Divinity (M. Div.) qui est le degré requis partout en Amérique du Nord anglophone pour l'ordination des prêtres catholiques ou des ministres protestants. Nous avons alors soumis notre programme de formation pastorale à l'Université pontificale du Latran qui, avec l'approbation de la Congrégation pour l'éducation catholique accordée le 23 décembre 1994, a accepté de donner une Maîtrise en théologie pastorale (M.Div.) aux bacheliers en théologie de notre Institut ayant complété, au terme de leur année de stage à temps plein, 45 crédits de pastorale.

Le 8 décembre 1994, le Grand Séminaire signait un protocole d'entente avec la Faculté de théologie de l'Université de Montréal. Selon cette entente, la Faculté de théologie de l'U. de M. reconnaît au stage de pastorale, organisé et supervisé par le Grand Séminaire, la valeur de 24 crédits de deuxième cycle pouvant mener, pour les futurs prêtres, à l'obtention du M.A. théologie-études pastorales (orientation stages et travaux dirigés) (sur un total de 45 crédits nécessaires à un tel diplôme).

La loi 278

En vertu de la Loi 278 du gouvernement du Québec et de l'affiliation à l'Université pontificale du Latran, l'Institut de formation théologique de Montréal peut décerner des grades, diplômes, certificats et autres attestations d'études universitaires. Ces diplômes bénéficient de la reconnaissance civile du gouvernement québécois.  En effet,  le 20 juin 1998, par la loi privée 278, le Gouvernement du Québec a reconnu que "Les Prêtres de Saint-Sulpice de Montréal ont le pouvoir de dispenser des programmes d'enseignement universitaire et de décerner des grades, diplômes, certificats ou autres attestations d'études universitaires dans le domaine des sciences ecclésiatiques".

Diplômes

Baccalauréat canonique en philosophie ou la Majeure civile en philosophie
Le baccalauréat canonique en philosophie est attribué à l'étudiant qui a répondu aux exigences d'études des deux années de philosophie de l'Institut. Ce diplôme sera honoré par l'Université pontificale du Latran pour les étudiants déjà inscrits en 2006 et en 2007 moyennant qu'ils terminent d'ici juin 2010.

Baccalauréat canonique en théologie
Le baccalauréat canonique en théologie s'obtient après avoir complété un sexenium soit deux années en philosophie et quatre années en théologie dont une année en pastorale.

Baccalauréat civil en théologie
Le baccalauréat spécialisé en théologie s'obtient après avoir réussi le programme des trois années d'études en théologie.

Baccalauréat ès arts
Le baccalauréat ès arts est octroyé à l'étudiant qui termine une majeure et une mineure parmi les disciplines offertes : philosophie, théologie, pastorale et spiritualité.

Baccalauréat par cumul de certificats
Le baccalauréat par cumul de certificats est décerné à l'étudiant ayant complété trois (3) certificats de 30 crédits chacun dans le domaine des sciences ecclésiastiques.

Maîtrise en théologie pastorale (M.Div.)
La Maîtrise en théologie pastorale (M.Div.) est offerte aux bacheliers en théologie qui ont complété une année pastorale et une année de stage à temps plein et accumulé, au cours de leurs études à l'Institut, 45 crédits de formation pastorale pratique de niveau deuxième cycle.

Certificats
Selon les études poursuivies, l'étudiant peut obtenir différents certificats en cumulant au moins 30 crédits dans la matière concernée, soit: en sciences religieuses, en philosophie, en théologie, en pastorale ou en langues anciennes et modernes.

Associations dont l'Institut de formation théologique de Montréal est membre:

Depuis 1988, l'Institut de formation théologique est membre de l' Association for Theological Field Education ou ATFE. Cette association, qui regroupe au-delà de 200 institutions de théologie, a pour but de contribuer à une réflexion approfondie et actuelle sur la formation pastorale des étudiants de théologie. Depuis 1992, l'Institut est également membre de la Catholic Association for Theological Field Education ou CATFE.

Depuis 1994 nous nous sommes également rattachés au CEET Conseil des Églises sur l'éducation théologique au Canada: une fondation oecuménique, en anglais: CCTE.

Ed_mn Source
    http://www.gsdm.qc.ca/mn/gsm_gsm.htm

© 1840-2014 Grand Séminaire de Montréal. Tous droits réservés. Réalisation
Version pour
imprimante  Imprimer
Commentaires
Recommander
Menu